Travaux

Quels sont les différents types de radiateurs électriques ?

Quels sont les différents types de radiateurs électriques ?

Dans le but de répondre au besoin en chauffage des ménages, les fabricants proposent une multitude de radiateurs électriques. Ceux-ci divergent les uns des autres aussi bien sur le plan esthétique que fonctionnel. Ce qui ne facilite aucunement leur choix lors d’un achat. Conscients de cela, nous fournissons ici des informations pouvant simplifier un tantinet leur sélection. Voici donc sans plus tarder les différents types de radiateurs électriques actuellement disponibles sur le marché.

Les convecteurs

Il s’agit des radiateurs électriques de première génération. Bien que de nombreux ménages continuent à ce jour d’en faire usage, leur technique de chauffe est loin d’être parfaite. Celle-ci se distingue particulièrement par son inconfort thermique et l’absence totale d’inertie. C’est justement pour dépasser ces limites que les nouveaux procédés comme l’inertie à chaleur douce ont été élaborés.

Ainsi, contrairement à cette ancienne technique de chauffe, ceux-ci permettent une diffusion plus optimale de la chaleur dans les pièces. Mais, cela ne change rien au fait que le convecteur présente l’un des meilleures rapports puissance-prix.

D’une part, ce type de radiateur est très économique à l’achat. Il ne faut effectivement qu’une centaine d’euros environ pour l’acquérir. Il convient donc aux petits budgets. D’autre part, le convecteur jouit d’une formidable puissance. Ce qui lui permet de faire rapidement monter la température en intérieur.

Au-delà, il se veut aussi très commode. Il est facile à utiliser et entretenir. De plus, sa technologie est disponible en format mobile. Les personnes qui envisagent le déplacer régulièrement peuvent par conséquent se l’offrir. Il fera un très bon chauffage d’appoint dans une pièce peu fréquentée (couloir, entrée). Cela dit, on peut aussi s’en servir au salon, mais de préférence avec un humidificateur.

Les radiateurs électriques à panneaux rayonnants

Les radiateurs à panneau rayonnant sont un peu plus performants que les convecteurs. Si à l’instar de ces derniers, ils permettent une montée rapide en température, ils offrent un bien meilleur confort thermique. Celui-ci est toutefois moyen puisque la diffusion de l’air chaud se fait en ligne droite. D’autre part, l’inertie de l’appareil est assez faible. Il se refroidit du coup en quelques minutes seulement après son extinction.

Les radiateurs électriques de ce type sont faciles à distinguer. Ils possèdent tous une grille démontable en forme de nid d’abeilles. Mais leur singularité va bien au-delà. En effet, d’un point de vue tarifaire, ils constituent pour plusieurs ménages la solution de chauffage intermédiaire entre les convecteurs et les radiateurs électriques à inertie. Ils sont donc à la portée de toutes les bourses, même des plus limitées.

De tous, les radiateurs à panneau rayonnant sont ceux qui conviennent le mieux aux chambres à coucher. On peut néanmoins les installer dans des pièces de passage telles qu’un couloir, une entrée du logement… Le cas échéant, la montée en température se fera de façon assez rapide vu le peu de matière à chauffer.

Les radiateurs électriques à inertie fluide

Les radiateurs électriques à inertie fluide (eau glycolée, huile, etc.) font partie de ceux qui offrent un excellent confort d’utilisation. L’excellente inertie du radiateur facilite la rétention et la diffusion de la chaleur pendant son fonctionnement, mais aussi après extinction. Et ceci, durant un long moment ; celui-ci peut aller de 30 à 60 minutes. Il convient particulièrement aux logements anciens ou mal isolés, c’est-à-dire qui n’ont pas encore fait l’objet d’une rénovation.

Ce type de radiateur électrique est à privilégier dans les pièces à vivre. En effet, grâce à la montée progressive de température qu’il permet et la chaleur douce qu’il émet, il apparaît comme le candidat idéal pour le séjour, la cuisine… et la chambre. De même, quelle que soit la pièce, il favorise une diffusion beaucoup plus homogène et globale de la chaleur.

Malheureusement, les radiateurs à inertie fluide ont un inconvénient majeur : leur coût très élevé. En effet, il faut débourser généralement plusieurs centaines d’euros à l’achat. Mais il n’y a pas de quoi s’en faire. Puisqu’avec l’économie énergétique qu’il aide à réaliser, on arrive sans problème à rentabiliser son investissement.

Les radiateurs à inertie sèche

Les radiateurs à inertie sèche n’ont pas de fluide interne. En lieu et place, ils utilisent des matériaux réfractaires solides comme la céramique, l’aluminium… ou la fonte. Ce qui a tendance à alourdir l’appareil. Mais le principe de fonctionnement reste identique à celui de l’inertie fluide.

Chaque appareil de chauffage est en effet doté d’une résistance qui produit de la chaleur grâce au passage du courant. Ici, la montée et la descente en température sont très lentes du fait de la composition du chœur de chauffe. Une fois éteint, il lui faut plusieurs dizaines de minutes pour se refroidir. L’utilisateur continue donc pendant ce laps de temps de profiter d’un excellent confort thermique.

Cet appareil de chauffage permet donc d’importantes économies d’énergie sur la durée. Avec un bon système de thermostat et une programmation bien optimalisée, on peut faire encore plus baisser sa facture d’énergie.

Tout comme les modèles à inertie fluide, les radiateurs à inertie sèche sont idéaux pour les habitations peu/mal isolées. En cuisine ouverte, au salon ou en salle à manger, ils permettent de profiter d’une chaleur douce et agréable, entièrement homogène. Cependant, ils reviennent très cher à l’achat.

 

Quels sont les différents types de radiateurs électriques ?

Passionné par l’art de créer des espaces chaleureux, je partage dans chaque article ma fascination pour le design intérieur et les tendances décoratives, invitant les lecteurs à transformer leur maison en un lieu qui reflète leur personnalité et leur style de vie. Avec une plume inspirante, je m’efforce de guider chacun vers un chez-soi empreint d’harmonie et de caractère.