Travaux

Quelques manières de protéger votre chantier

Quelques manières de protéger votre chantier

Tout projet de construction nécessite un certain investissement. En effet, des matériaux et équipements coûteux sont indispensables sur un chantier. Il est donc important de les protéger. Heureusement, vous pouvez prendre différentes mesures de sécurité pour ce faire. Dans cet article, vous découvrirez les meilleures manières de protéger votre chantier.

Utiliser une alarme chantier

Les cambriolages et les actes malveillants peuvent gêner la construction et diminuer ainsi le chiffre d’affaires de l’entreprise de construction. De plus, cela peut engendrer un retard de livraison. Les problèmes les plus récurrents sont les intrusions sur le site pendant les heures de fermeture. Elles s’accompagnent de différents risques :

  • les vols de matériels ;
  • les vols de carburant ;
  • les dégradations techniques et matérielles.

Une enquête effectuée par la fédération française du Bâtiment a révélé que 50 % des entreprises dans le bâtiment ont été victimes d’au moins un vol conséquent à hauteur d’une valeur de plus de 10 000 €, dont les 45 % s’accompagnaient d’une effraction. Ces actes ont été organisés dans le but de voler des équipements onéreux. Les modèles de marque étaient les cibles des cambrioleurs. Presque la moitié des vols sur un chantier sont des vols d’opportunité, d’une valeur considérée comme minime pour les entreprises. Il s’agit, par exemple, d’un vol fait par un promeneur, un amateur ou des salariés organisés profitant de l’absence de surveillance pour subtiliser des petits outils ou des petites quantités de matériaux pour les revendre ou pour en faire un usage personnel. Les acteurs du BTP sont de plus en plus conscients de ces problèmes. Ils se prémunissent ainsi avec des systèmes de sécurité performants comme une alarme chantier, une technologie de pointe permettant d’assurer un site.

Qu’est-ce qu’une alarme anti-intrusion ?

Une alarme anti-intrusion est un appareil pouvant détecter certains évènements particuliers. Elle se déclenche au bon moment pour dissuader les cambrioleurs. L’élément principal du système d’alarme chantier est la centrale qui relie tous les autres équipements. Elle est dotée d’un « module de commande ». Habituellement, il s’agit d’une télécommande ou d’un clavier. Par ailleurs, il s’accompagne de détecteurs de mouvement pouvant signaler les tentatives d’intrusion dans les environs du chantier. Certains modèles peuvent détecter les tentatives de dégradation aux accès tels que les bris de vitres, le perçage du mûr, etc. Pour cela, ils se servent de l’infrarouge, de l’ultrason ou de l’hyperfréquence. Des capteurs sont reliés à la centrale de commande qui émet des alertes sonores et lumineuses en cas d’infraction. Une fois que la sonnerie et la lumière se déclenchent, les intrus comprendront vite qu’ils ont été repérés et prendront la fuite. De plus, le système d’alarme intrusion prévient les responsables de la sécurité instantanément. Ainsi, ils peuvent appeler les forces de l’ordre, si besoin.

Installer une caméra de surveillance de chantier

La protection de votre chantier est primordiale. De ce fait, vous devez choisir des appareils de surveillance performants comme une caméra de sécurité. Voici les critères à considérer pour en choisir une :

  • la résistance aux intempéries et à l’eau : un chantier peut durer des mois, voire des années s’il s’agit de gros travaux. De ce fait, il est important de prévoir toutes les saisons et de choisir des caméras qui résistent à l’eau et aux intempéries ;
  • la portabilité : l’entreprise va certainement changer de site une fois la construction achevée. Il est donc plus judicieux de choisir des caméras qui se démontent et se transportent facilement ;
  • la qualité d’image : vous aurez besoin d’images claires pour reconnaître les malfaiteurs. Veillez aussi à ce qu’elles soient équipées d’une vision nocturne, car c’est souvent pendant la nuit que les malfrats agissent ;
  • la connectivité : il est préférable de choisir des caméras qui n’ont pas de câbles pour faciliter l’installation. De plus, certains chantiers ne disposent pas encore d’électricité ;
  • l’autonomie : les appareils de sécurité domotiques sont les plus adaptés sur un chantier, car ils vous permettent de surveiller à distance et à tout moment, et ce, depuis votre ordinateur, votre tablette ou votre téléphone.

Vous pouvez aussi opter pour d’autres options telles que le zoom pour avoir plus de détails sur les visages des cambrioleurs ou sur les numéros de plaques des véhicules qu’ils utilisent pour transporter les matériels volés.

Quels sont les différents types d’alarmes anti-intrusion ?

On distingue :

  • l’alarme filaire : c’est un système de câblage qui relie les différentes caméras et les autres appareils entre eux. L’alarme filaire se révèle extrêmement sûre, car elle n’est pas sensible aux perturbations électromagnétiques ;
  • l’alarme sans-fil : elle est très appréciée pour sa praticité. De plus, elle est facile à installer. Certains modèles sont alimentés par des piles et communiquent entre eux par des ondes électromagnétiques ;
  • l’alarme GSM : cette alarme fonctionne via le réseau mobile. Ainsi, elle peut envoyer des SMS dès que la sirène se déclenche.

Autres manières de protéger votre chantier

Installer des lumières

Pour identifier facilement les personnes qui rôdent autour de votre chantier, il est conseillé de garder votre site de construction éclairé. Cela contribue à améliorer la sécurité. La lumière peut dissuader les cambrioleurs de pénétrer sur le site. De plus, s’ils pénètrent sur votre chantier la nuit, il sera beaucoup plus simple pour les voisins de les repérer et de vous alerter.

Sécuriser les objets de valeur

Il n’est pas possible de ramener les matériels à chaque fin de journée. C’est à la fois une perte de temps et de ressources. Il est également impossible de ranger les gros équipements comme les grues, les bulldozers, etc. En revanche, plusieurs outils peuvent être sécurisés dans des conteneurs d’expédition verrouillés pendant la nuit.

Organisez des livraisons ponctuelles

Planifiez vos livraisons suivant vos besoins, car cela vous évitera de laisser traîner de nombreux matériaux sur le lieu de construction. Certes, l’achat en vrac est plus avantageux côté budget, mais côté sécurité, il présente de nombreux inconvénients. Vos matériels et vos équipements vont s’éparpiller partout sur votre chantier durant la construction. De plus, ils seront laissés sans surveillance durant la nuit, ce qui risque d’attirer les cambrioleurs. Sinon, vous pouvez toujours placer une alarme chantier sur votre site pour mieux les surveiller.

Installer un contrôle d’accès

Avant la construction du bâtiment, il est préférable de construire une clôture autour du chantier avec une seule porte à accès contrôlé pour l’entrée et la sortie. Normalement, avec ce type de porte, un badge particulier est requis pour pouvoir passer. Cela vous permettra de reconnaître facilement les visiteurs et de mettre en place des mesures de sécurité adéquates.

Établir un plan de sécurité

L’établissement d’un plan de sécurité est l’une des choses les plus importantes que vous devriez faire. Dessinez une carte de votre chantier pour identifier rapidement les actifs précieux et les points vulnérables. Ainsi, il vous sera plus facile de développer une stratégie pour les protéger. Il est également conseillé de créer un plan d’urgence en cas de cambriolage. Vous devez former vos employés sur les actions à réaliser. Surtout, n’oubliez pas de noter les numéros d’urgence à contacter.

Mettre des panneaux

Posez des panneaux qui indiquent que votre chantier est sécurisé par des caméras ou des agents de sécurité. Ils peuvent compléter votre système de sécurité en empêchant les intrus d’agir.

Isabelle, passionnée par l’univers de la décoration, de l’aménagement intérieur et extérieur, ouvre les portes de son blog pour partager ses idées et recommandations. En experte du DIY, elle vous livre des astuces pour personnaliser votre intérieur et concrétiser le jardin de vos rêves.