Travaux

Quel est le meilleur isolant thermique extérieur pour vos travaux ?

thermique exterieur.jpg

Bien isoler l’extérieur d’un logement le protège contre les intempéries et réduit le coût des travaux. Découvrez dans ce billet les différents types d’isolants thermiques extérieurs pour réaliser un choix optimal.

Isolation thermique par l’extérieur : bien choisir son isolant

L’efficacité d’un isolant dépend essentiellement du matériau choisi et de son épaisseur. En effet, il existe différentes solutions d’isolations thermiques extérieures regroupées en trois catégories :

  • les isolants minéraux
  • les matériaux synthétiques
  • les isolants naturels

Le choix du meilleur isolant dépend de plusieurs paramètres. Selon des experts en isolation thermique par l’extérieur (ITE) comme Urbel.fr, il est primordial de tenir compte de ses besoins et de ses attentes avant d’opérer un choix d’isolant. Par exemple, les isolants naturels sont recommandés si vous souhaitez inscrire votre projet de travaux dans une démarche écoresponsable. Pour ceux qui recherchent des matériaux résistants aux conditions climatiques extrêmes, les isolants synthétiques sont une excellente alternative. Enfin, les composés minéraux sont conseillés si vous visez une bonne performance thermique et acoustique.

En dehors de vos besoins, vous devez aussi tenir compte des spécificités de votre habitation mais également de votre budget.

isolation thermique extérieure isolants minéraux laine de roche

Les composés minéraux pour un meilleur rapport qualité-prix

En France, environ 70% des habitations sont équipées d’isolants minéraux. Cette famille d’isolants thermiques regroupe les laines minérales, le verre cellulaire, la vermiculite, l’argile expansée et la perlite. Ces matériaux allient la performance et un prix peu élevé.

Ils possèdent d’excellentes propriétés thermiques et acoustiques. De plus, vous pouvez également isoler votre logement avec des composés minéraux à des tarifs abordables. Par ailleurs, les isolants minéraux résistent à l’humidité et au feu. Ils permettent d’isoler aussi bien les façades que les toitures.

Il faut souligner que les laines de verre et de roche peuvent parfois provoquer des irritations de peau pendant la pose. Notez également qu’elles ne sont pas recyclables et qu’elles ont tendance à se comprimer au fil du temps.

Les isolants synthétiques pour de bonnes performances énergétiques

Les isolants synthétiques sont des matières plastiques se présentant généralement sous forme de panneaux rigides. Ils regroupent le polyuréthane, le polystyrène expansé, extrudé et la mousse phénolique. Les isolants synthétiques sont d’excellents conducteurs thermiques, ce qui justifie leurs bonnes performances d’isolation, notamment sur les façades. Par exemple, la conductivité thermique du polyuréthane et de la mousse phénolique atteint parfois 0,020 W/m.K. Ces matériaux d’isolation thermique résistent parfaitement à l’eau et à l’humidité. Par ailleurs, ils sont légers et durables.

Indépendamment des avantages, les isolants synthétiques ont des effets néfastes sur l’environnement non négligeables. En effet, ils ne sont pas réutilisables. De plus, en cas d’incendie, ils propagent le feu et dégagent généralement des fumées extrêmement toxiques.

Les isolants naturels

Les isolants naturels représentent une alternative intéressante si la préservation de l’environnement vous tient particulièrement à cœur et que vous souhaitez intégrer ce paramètre à vos travaux. En effet, la fabrication de cette famille d’isolants nécessite peu d’énergie et ne génère pas beaucoup de CO2. De plus, les matières premières de production de ces isolants sont recyclables. Les isolants naturels sont constitués de paille, de liège, de fibre de bois, de laines de mouton, de lin, de chanvre ou de plumes de canards.

En dehors de l’avantage écologique, les isolants naturels ont d’excellentes performances d’isolation. Leur perméabilité à la vapeur d’eau permet de conserver la chaleur en hiver et la fraîcheur en été. Les isolants naturels sont néanmoins vulnérables au feu et à la moisissure.

Il existe trois grandes familles d’isolants thermiques extérieurs permettant d’améliorer les performances énergétiques d’un logement. Le meilleur choix dépend de vos besoins, de votre budget et des spécificités de votre logement. Dans tous les cas, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour vous aider à sélectionner l’isolant qui s’adaptera le mieux à votre habitation.

Commentaires