Travaux

Comment bien isoler une maison ?

Comment bien isoler une maison ?

Isoler une maison revient à la préserver de nuisances sonores externes et à y garantir une température ambiante optimale. Il existe deux types d’isolation : l’isolation phonique et l’isolation thermique. C’est un détail important à prendre en compte lors de travaux de construction ou de rénovation des maisons. Votre maison est neuve ou plus ancienne ? Nous vous disons tout sur les techniques d’isolation afin de la rendre plus agréable et surtout économique.

L’isolation thermique pour un confort optimal

L’objectif principal d’une isolation thermique est d’éviter les pertes de chaleur et d’assurer une bonne température à l’intérieur d’une maison en toute saison. L’isolation thermique revient alors à combler les ponts thermiques responsables de ces pertes. Plus précisément, une maison bien isolée au niveau thermique vous permet de profiter de la fraicheur lorsqu’il fait chaud et de la chaleur en saison hivernale. Comme vous pouvez le découvrir sur ce site, l’aménagement d’une maison implique de nombreux travaux, du sol au plafond.

En ce qui concerne l’isolation thermique, elle fait partie des travaux essentiels à réaliser dès la construction d’une maison. Ce type d’isolation permet de réaliser des économies considérables sur la consommation énergétique.

Comment bien isoler une maison ?

L’isolation phonique d’une maison

Encore appelée isolation acoustique, l’isolation phonique consiste à améliorer les performances d’une maison en termes d’insonorisation. Elle vise à préserver les habitants d’une maison des bruits de l’extérieur et inversement, à préserver le voisinage des bruits en provenance de l’intérieur. D’une façon générale, il est facile de profiter d’une bonne isolation acoustique lorsque l’isolation thermique est bien réalisée.

Quels matériaux pour assurer une bonne isolation ?

Plusieurs matériaux sont utilisés pour assurer l’isolation thermique et phonique des bâtiments. Ils sont par ailleurs choisis selon le type d’isolation et surtout leurs propriétés :

  • les isolants naturels, parmi lesquels la fibre de bois, le lin, le chanvre ou encore la laine de mouton,
  • les isolants synthétiques, tels que le polystyrène ou encore le polyuréthane,
  • les isolants minéraux, tels que la laine de verre, de roche ou encore la perlite expansée.

Les isolants naturels sont de plus en plus adoptés, car ils sont plus écologiques. Pour optimiser la durée de vie et d’efficacité des différents isolants, il faut veiller à la ventilation ainsi qu’au taux d’humidité du logement.

Quel type d’isolation pour votre maison ?

Le degré d’efficacité peut varier d’un isolant à un autre. Ils peuvent être appliqués en panneaux, en rouleau, par soufflage ou encore en enduit.

L’isolation des murs

Les principales pertes de chaleur dans une maison sont enregistrées au niveau des murs et des toits. Isoler les murs consiste à les renforcer avec un isolant, généralement posé en panneaux. Une fois posé, le gain en énergie et en confort est considérable. Il est recommandé d’isoler en priorité les murs de façades et ceux qui sont en contact avec des pièces non chauffées.

L’isolation des murs s’étend également aux ouvertures. Pour une meilleure efficacité, il est préférable de poser des ouvertures au vitrage renforcé ou simplement améliorer celles déjà existantes.

L’isolation des toits et des combles

Près de 30 % des pertes de chaleur sont enregistrées au niveau des toits et des combles. Les combles, perdus ou habitables, sont situés au niveau du toit, à travers lequel la chaleur s’évapore. La pose d’isolant dans les combles réduit ainsi considérablement l’utilisation du chauffage dans une maison. Parce que les toits sont plus exposés à l’air et l’humidité, il est important d’y assurer une bonne ventilation et une couche protectrice, après la pose de l’isolant. L’isolation des combles et celle des murs sont les plus essentielles dans le cadre de la rénovation d’un logement.

L’isolation des sols et des planchers

Tout comme les toits, l’air et la chaleur s’infiltrent également par les sols et planchers, causant des pertes thermiques. En plus de tenir la maison à bonne température, l’isolation des sols et planchers procure un avantage acoustique appréciable pour les logements situés à des niveaux supérieurs d’un immeuble. L’isolation des sols peut se réaliser tant au-dessus qu’en dessous du sol ; le choix de la technique sera en fonction du type de sol à isoler. L’isolation par le dessous offre toutefois l’avantage de pouvoir utiliser un isolant très épais, sans modifier la surface habitable.

Isolation de l’intérieur ou de l’extérieur ?

Quel que soit le matériau utilisé ou la partie à isoler, l’isolation peut être réalisée tant de l’intérieur que de l’extérieur d’une maison. L’isolation intérieure implique simplement de poser l’isolant sur la structure interne de la partie à isoler. L’isolation extérieure quant à elle a l’avantage de couvrir tous les ponts thermiques. Cette méthode apparait comme la plus efficace d’un point de vue performance.

L’isolation s’inscrit dans une logique écologique de gestion responsable de ressources naturelles. Il est donc recommandé de faire un diagnostic thermique au préalable afin de déterminer comment renforcer l’isolation d’une maison.

Isabelle, passionnée par l’univers de la décoration, de l’aménagement intérieur et extérieur, ouvre les portes de son blog pour partager ses idées et recommandations. En experte du DIY, elle vous livre des astuces pour personnaliser votre intérieur et concrétiser le jardin de vos rêves.