A LA UNESalle de bains

Comment créer soi-même une douche à l’italienne ?

Comment créer soi-même une douche à l’italienne ?

La douche à l’italienne est de plus en plus prisée par les ménages en raison de son aspect esthétique et fonctionnel. Elle est généralement installée au ras du sol ou surélevée de quelques centimètres et ne possède pas de porte. Son style est très différent de celui des douches classiques. Son design et le décor de la salle assurent un excellent confort d’utilisation. Retrouvez dans cet article comment créer vous-même votre douche à l’italienne.

Les caractéristiques d’une douche à l’italienne

Le terme douche à l’italienne revoie à une douche dépourvue de marche, installée à même le sol avec un revêtement de sol. De plain-pied, elle est dotée d’un ressaut qui facilite l’évacuation des eaux usées. De même, son sol est construit avec une légère pente afin de favoriser l’écoulement des eaux usées.

Grâce à sa praticité, une douche à l’italienne se révèle facile à utiliser pour les personnes du troisième âge et pour les personnes à mobilité réduite. L’autre atout, c’est son aspect esthétique et son confort. En effet, ce type de salle de bain est généralement très spacieux.

Les équipements nécessaires pour l’installation d’une douche à l’italienne

Pour construire soi-même une douche à l’italienne, il faut prévoir quelques outils indispensables. Il s’agit de :

  • une scie à métaux ;
  • une raclette ;
  • un mètre ;
  • une spatule ;
  • un niveau à bulle ;
  • une colle PVC ;
  • un film d’étanchéité ;
  • un mortier a joint ;
  • du carrelage, etc.

En plus de ces outils, il faut prévoir les éléments constituants de la douche à l’italienne.

Un receveur

L’un des principaux constituants d’une douche à l’italienne est un receveur. Deux options sont possibles pour le réaliser :

  • Fabriquer soi-même une chape hydrofuge en béton avec une pente de 1 à 3 cm par mètre. Elle permet d’évacuer l’eau. Sa réalisation nécessite des compétences spécifiques ;
  • La deuxième option consiste à acheter un receveur prêt à l’usage avec une pente appropriée. Cette solution est la plus simple. La suite consistera à encastrer le receveur et le carreler ensuite.

Par ailleurs, il existe des receveurs extra plats très appropriés pour les travaux de rénovation. Ces modèles n’ont pas besoin d’être carrelés. Ils sont faciles à installer sur le sol à cause de leur épaisseur (inférieur à 4 cm). Ils n’offrent pas le plain-pied à la salle de bain, mais ils permettent d’optimiser son espace.

Le système d’évacuation

Le système d’évacuation d’une douche à l’italienne peut présenter deux aspects :

  • l’option du siphon, centré ou non. Il est relié aux systèmes d’évacuation des eaux souillées. Il nécessite de l’espace et est installé sous le receveur ou la chape de la douche ;
  • l’option du système de rigole ou de caniveau. Il est plus esthétique qu’un siphon, mais plus couteux.

La colonne de douche

Il existe différents modèles de colonne de douche sur le marché. C’est à l’utilisateur qu’il revient de choisir le design et le style qui lui convient.

D’autre part, il est préférable d’opter pour un modèle qui respecte la logique d’épuration d’une douche à l’italienne. De même, il est conseillé de ne pas utiliser des colonnes de douche d’hydromassage dans ce type de douche en raison de leur difficulté à évacuer l’eau souillée.

Les différentes étapes à suivre pour créer sa douche à l’italienne

Les conseils qui seront développés ici concernent l’installation d’une douche à l’italienne avec un receveur prêt à carreler.

Il est important de savoir que des kits complets de douche à l’italienne sont disponibles sur le marché. Ces modèles sont faciles à installer. Dans le même temps, il existe des kits qui ne possèdent pas de bande d’étanchéité. Mais pas de panique ! Il s’agit d’une pièce facile à trouver dans les commerces spécialisés.

Avant de passer aux différentes étapes d’installation d’une douche à l’italienne, notifions que cette tâche exige un minimum de savoir-faire et de rigueur.

Première étape : installation du système d’évacuation des eaux

Cette étape consiste à aménager de l’espace dans le sol pour installer le siphon. Ensuite, il faut relier ce dernier au système d’écoulement des eaux. Cette tâche dépend du type de siphon (vertical ou horizontal).

Certains modèles de receveurs disposent déjà leur siphon. Pour ce faire, il suffit d’encastrer le siphon dans l’emplacement correspondant sur le receveur.

Deuxième étape : installation du receveur

Pour poser le receveur, il faut mettre du ciment colle sur la surface du receveur. Quand le receveur est prêt, il faut le poser dans un bac. Il est nécessaire d’appuyer sur toute la surface pour bien tasser la colle. À l’aide d’un niveau à bulle, il faut vérifier l’horizontalité de la pose. Précisons que le siphon doit être bien solide pour la suite.

Troisième étape : assurer l’étanchéité de la douche

Cette étape consiste à assurer l’étanchéité de la douche et des murs. Pour ce faire, il faut utiliser un joint silicone sur les contours du receveur. Ensuite, il faut coller les bords du receveur avec de la colle à carrelage. Les côtés du receveur en contact avec la paroi de la douche doivent être aussi bandés.

Cette action est à répéter tout en veillant à ce que la bande soit encollée au receveur, mais aussi à la paroi de la salle de bain.

Quatrième étape : la pose du carrelage

Pour poser le carrelage, il faut commencer par appliquer un mortier colle sur le receveur en utilisant une taloche crantée. La suite consiste à placer le carrelage ou les mosaïques. Le temps idéal de séchage est de 24 heures. C’est après cela que les joints doivent être réalisés.

Le joint est réparti avec de la spatule sur l’ensemble des mosaïques. Ensuite, il faut procéder au lissage des interstices avec la raclette en caoutchouc.

Le nettoyage des carrelages est l’étape suivante. Il ne faut pas attendre le séchage du joint pour le faire. Il se fait avec une éponge humide et un chiffon.

S’il s’agit d’une mosaïque, la pose des dalles doit se faire une par une.

Cinquième étape : installation de la colonne de douche

L’installation de la colonne de douche est la dernière étape de la réalisation d’une douche à l’italienne. Elle consiste à fixer les vis de la colonne.

Voici ainsi présentées les différentes étapes de la création d’une douche à l’italienne. Elles sont simples à reproduire. Les particuliers qui éprouvent des difficultés à le faire peuvent se référer à un bricoleur ou à un professionnel.

Comment créer soi-même une douche à l’italienne ?

Passionné par l’art de créer des espaces chaleureux, je partage dans chaque article ma fascination pour le design intérieur et les tendances décoratives, invitant les lecteurs à transformer leur maison en un lieu qui reflète leur personnalité et leur style de vie. Avec une plume inspirante, je m’efforce de guider chacun vers un chez-soi empreint d’harmonie et de caractère.