NEWS

EnerJ-meeting Paris: Le bâtiment anticipe l’après-RE2020 avec des solutions durables

EnerJ-meeting Paris: Le bâtiment anticipe l’après-RE2020 avec des solutions durables

Table ronde sur Cap 2030, avancées des travaux post-RE2020 mesurées

Depuis octobre 2023, neuf groupes de travail ont débuté dans le cadre du groupement d’intérêt écologique (GIE) Cap 2030. La réflexion sur l’avenir du bâtiment post-RE2020 exclut la logique de label. “Chacun a un degré d’innovation sur telle ou telle thématique. Un label unique écraserait tout et freinerait les innovations”, assure Marjolaine Meynier-Millefert députée et présidente de l’Alliance HQE-GBC. Elle intervenait lors d’EnerJ-meeting Paris 2024, au Carrousel du Louvre, évènement organisé par le groupe Batiactu.

Neuf groupes travaillent ensemble pour discuter de sujets importants comme la neutralité carbone, la mesure des performances, la biodiversité et la gestion de l’eau.

L’avenir du bâtiment après RE2020 est au cœur des discussions mais sans se concentrer sur un seul label pour tous les projets. Selon Marjolaine Meynier-Millefert, chaque projet doit avoir son propre niveau d’innovation sans être limité par un label unique.

Le but est de favoriser les nouvelles idées et pousser à l’émergence d’innovations dans le secteur du bâtiment.

Un référentiel plutôt qu’un label unique

La réglementation RE2020 ne couvre pas tous les sujets environnementaux, mais commence à aborder les questions liées au carbone. Julien Hans, directeur énergie environnement au CSTB, considère que le cadre commun de référence est une avancée positive pour les aspects techniques du secteur du bâtiment.

EnerJ-meeting Paris: Le bâtiment anticipe l’après-RE2020 avec des solutions durables

Rédactrice passionnée par l’univers de la maison. Diplômée en architecture d’intérieur. Elle partage avec ses lecteurs ses conseils, ses astuces et ses coups de cœur pour créer des espaces de vie harmonieux, confortables et personnalisés.