A LA UNEJardin

Quels palmiers extérieurs choisir pour son jardin ?

Quels palmiers extérieurs choisir pour son jardin ?

Les palmiers extérieurs sont des plantes exotiques qui résistent très bien au climat. Ils sont propices pour embellir une terrasse ou un jardin. Il en existe une multitude d’espèces, avec des particularités bien précises : palmier rustique, palmier compact, palmier frileux… Cette diversité de modèles rend parfois complexe notre choix. Voici un guide explicite qui expose les critères essentiels à respecter pour choisir les palmiers extérieurs les mieux adaptés en France.

Les différentes espèces de palmiers extérieurs

Les palmiers extérieurs sont constitués de grand stipe qui constitue leur tronc. À cela s’ajoutent de larges feuilles plissées et en éventail. Nous en distinguons sept variétés.

Le Chamaerops humilis ou le palmier nain

Le palmier nain possède une forme trapue qui se cultive en pleine terre et à -8 °C en pot. Il peut résister à des températures allant de -10 °C à -12 ° C. Il s’agit d’un plant qui prend du temps à pousser. Ses stipes peuvent apparaitre après 3 à 4 ans.

Le Chamaerops humilis est constitué des épines sur ses bords et porte des petits fruits ovales. Sa taille peut atteindre 8 mètres de haut dans les zones méditerranéennes.

Le Trachycarpus fortunei ou le Chamaerops excelsa

Le Trachycarpus fortunei est l’espèce la plus résistante de tous les palmiers extérieurs. Ses caractéristiques conviennent aux conditions climatiques hexagonales. Il supporte jusqu’à -12 °C, voire -18 ° C. Il se distingue par son stipe fibreux qui peut parfois atteindre 10 mètres de haut selon les conditions ambiantes.

Quels palmiers extérieurs choisir pour son jardin ?

Le Washingtonia filifera

Le Washingtonia filifera arbore une forme très imposante. Il est reconnaissable à sa base large, son stipe marron et ses palmes longues et dentelées sur les bords. Quand il grandit dans les bonnes conditions, il peut atteindre 15 mètres de hauteur.

Le Washingtonia filifera aime le soleil et les sols bien drainés. Il peut pousser dans les températures négatives (-7 ° C/-8 °C). Sa culture est aisée pour les plantations en bacs. En été, il a besoin d’être arrosé régulièrement.

Le Washingtonia robusta

Comparé au Washingtonia filifera, le Washingtonia robusta est plus grand et plus résistant. Sa hauteur peut faire près de 20 mètres. Ses feuilles sont vertes brillantes contrairement à l’espèce précédente qui possède un feuillage vert bleuté.

Le Phoenix canariensis ou le Dattier des Canaries

Le Phoenix canariensis est très résistant. Il est le plus connu des palmiers extérieurs. Il peut supporter le gel jusqu’à -8 °C, voire -10 ° C. Il a besoin d’une exposition abritée pour bien se développer. Il peut ainsi atteindre 8 à 10 mètres de haut et 4 à 5 mètres d’envergure. Il est très fréquent dans les régions françaises. Il se distingue par son stipe volumineux. L’un de ses avantages, c’est qu’il s’adapte à tous les sols.

Le Jubaea chilensis ou le palmier à miel

Le Jubaea chilensis est le palmier extérieur le moins connu alors qu’il est très rustique. Il peut résister au gel jusqu’à -15 ° C. Il se caractérise par un gros stipe, un diamètre pouvant atteindre 3 mètres et une taille de 15 à 20 mètres de hauteur. Il pousse très bien dans un endroit héliophile et les sols riches.

Le Butia capitata

Le Butia capitata résiste très bien au gel jusqu’à -8 ° C/-12 ° C. Bien que lent à grandir, il peut atteindre 5 à 6 mètres de haut et 3 à 4 mètres d’envergure. Il apprécie les zones ensoleillées et des sols bien drainés.

Les critères de choix des palmiers extérieurs

Nous vous proposons quatre critères sur lesquels il faut s’appuyer pour choisir le palmier extérieur approprié à chaque zone.

Quels palmiers extérieurs choisir pour son jardin ?

Le style et l’esthétique

Si la plupart des palmiers extérieurs possèdent un seul stipe, certains en possèdent plusieurs. C’est le cas du Chamaerops humilis. Ses stipes sont semblables à un petit bosquet de palmiers. Il possède une petite taille avec des touffes larges. Ses jeunes sujets sont très jolis dans un grand bac et en pot.

On retrouve aussi des palmiers extérieurs qui possèdent des styles palmés, en éventail. Cela leur donne un aspect exotique, majestueux et élégant. C’est le cas du Phoenix canariensis, du Butia ou encore du Jubaea chilensis.

L’autre aspect esthétique à prendre en compte est la couleur du feuillage. Certaines espèces de palmiers extérieurs possèdent des feuilles bleues, vertes ou argentées. C’est le cas du Butia qui porte de belles feuilles vertes bleutées. De même, le Chamaerops humilis possèdent aussi des feuilles bleu-gris. Ses espèces sont convenables pour embellir un jardin, un balcon ou une terrasse.

La taille

Nous distinguons des palmiers extérieurs grands et des palmiers extérieurs nains. Les premiers sont appropriés sur une pelouse ou pour constituer une haie pour border une zone. Le Phoenix canariensis répond parfaitement à ces critères. Nous pouvons aussi ajouter le Jubaea chilensis qui est constitué d’un stipe épais et une grande base semblable à une patte d’éléphant. Même le Washingtonia filifera possède une silhouette imposante.

Par contre, les palmiers extérieurs nains sont compacts et adaptés aux petits jardins et à la culture en pot. Nous avons par exemple le Chamaerops humilis qui ne dépasse pas 4 mètres de haut.

Le climat

Il est important de considérer ce critère, car tous les palmiers extérieurs ne poussent pas dans les mêmes conditions climatiques. Certains résistent très bien au froid et d’autres non. Prenons en exemple le Trachycarpus fortunei qui supporte jusqu’à -18 ° C. Il peut être planté partout en France. Par contre, certains palmiers extérieurs comme le Chamaerops humilis ne supportent pas trop l’humidité en hiver.

Dans les régions chaudes et méditerranéennes, le Washingtonia filifera et le Phoenix canariensis sont convenables. Quant au Butia, il s’adapte bien aux jardins du bassin méditerranéen.

L’exposition

Tous les palmiers extérieurs ne s’épanouissent pas sous le soleil. Certains ont besoin de l’ombre pour se développer. L’exemple parfait est le Trachycarpus fortunei qui aime les zones ombragées.

Cependant, la majorité des palmiers extérieurs apprécient grandir sous la lumière du soleil. On peut citer le Washingtonia, le Butia capitata, le Phoenix canariensis, le Chamaerops humilis, etc. Notons que l’exposition prend aussi en compte la situation géographique. Certains apprécieront mieux le sud de la France pour son ombre que le nord de la France pour son soleil.

Conclusion

En somme, nous distinguons sept espèces de palmiers extérieurs. Chacun d’eux possède ses caractéristiques spécifiques qui doivent être prises en compte avant tout choix. Pour trouver l’espèce adaptée à sa région et à son jardin, il faut se baser sur les quatre critères de choix présentés dans notre article.

Quels palmiers extérieurs choisir pour son jardin ?

Passionnée et diplômée de lettres, l’écriture a toujours fait partie intégrante de sa vie personnelle et professionnelle. A ce jour propriétaire de plusieurs blogs et magazines dont elle produit les contenus, elle est en capacité de traiter et de rédiger sur toutes les thématiques.

Commentaires(1)

  1. PLANTER PLANTATION ENGRAIS ARROSAGE DRAINE ARBUSTES PALMIER DE JARDIN TROPICALE GELS PANICULES GRAINES DE CHINE PEPINIERE
    PLANTATION ENGRAIS ARROSAGE DRAINE ARBUSTES PALMIER ORNEMENTAL FEUILLES CHANVRE VOILE D ARGILE RESISTANT AU FROID GERMINATION
    ENGRAIS ARROSAGE DRAINE ARBUSTES PALMIER RESISTANTS AU FROID GERMINATION GELEES REMPOTER SECHES PREMIERES ANNEES PLANTER UN
    ARROSAGE DRAINE ARBUSTES PALMIER ORNEMENTAL FEUILLES PERSISTANTES COCOTIER
    DRAINE PALMEES TERREAU ORIGINAIRE HIVERNAGE PLEIN SOLEIL ARROSER BIEN DRAINE ARBUSTES PALMIER RESISTANTS AU FROID GERMINATION
    PALMEES TERREAU ORIGINAIRE HIVERNAGE SECHERESSE HIVERS RUSTICITE GRANDES FEUILLES CHANVRE VOILE D HIVERNAGE PLEIN SOLEIL ARROSER
    TERREAU ORIGINAIRE HIVERNAGE SECHERESSE HIVERS RUSTICITE GRANDES FEUILLES PERSISTANTES VEGETAL VERT FONCE ARBUSTE REMPOTAGE SPECIMENS BOURGEON

Les commentaires sont fermés.