Entretien

Cheminée ancienne ou récente : des différences d’entretien ?

Cheminée ancienne ou récente : des différences d’entretien ?

Véritable élément décoratif et garant du confort dans votre foyer, la cheminée mérite un entretien particulier (qu’elle soit ancienne ou récente). En hiver en particulier, vous devez effectuer les travaux d’entretien nécessaires pour garantir la sécurité et la performance de la structure. Surtout, cela permet de garder un air sain.

Chaque année, la France enregistre près de 250 000 incendies domestiques. Une bonne partie d’entre eux est liée au mauvais entretien de la cheminée. Dans cet article, découvrez comment entretenir votre cheminée dans les règles de l’art.

Le ramonage de la cheminée

Pour entretenir une cheminée ancienne ou récente, il faut d’abord procéder au ramonage. Cela consiste à nettoyer le conduit pour éliminer les suies ainsi que les dépôts formés lors de la combustion. La suie contient de nombreux polluants toxiques pour l’environnement, les habitants et l’intérieur d’une maison.

Pour obtenir un résultat satisfaisant, faites appel à un professionnel qualifié. Un ramoneur professionnel, que vous trouverez par exemple à l’adresse https://www.ramoneur-debistrage.com, peut vous fournir un devis de ramonage détaillé et personnalisé. À la fin des travaux, il vous délivrera un certificat utile pour l’assurance.

Outre les cheminées classiques, les poêles à bois nécessitent aussi un ramonage régulier. Il en est de même pour les chaudières, les poêles à granulés et les fours à pizza. En général, il faut prévoir deux travaux de ramonage par an. Cette opération dure entre 20 minutes et 1 heure en fonction de l’état des conduits. Il faudra prévoir entre 60 € et 80 € pour la prestation. Pour encore plus de confort, retrouvez comment mettre fin à l’humidité dans votre maison.

Cheminée ancienne ou récente : des différences d’entretien ?

Le débistrage

Le débistrage consiste à enlever le bistre et le goudron qui encrassent le conduit. Ils peuvent entrainer des feux de cheminée dangereux et des incendies. Ce type de travaux se réalise à l’aide de masselottes rotatives. En effet, le bistre s’enflamme à partir de 130 °C.

Des travaux de débistrage sont à prévoir tous les 5 ans lorsque :

  • vous installez un tubage de cheminée dans un conduit maçonné pour améliorer l’isolation et l’étanchéité
  • le ramonage ne suffit plus pour enlever le goudron durci

On distingue 2 types de débistrages :

  • Le débistrage chimique de cheminée : les professionnels utilisent une poudre antibistre
  • Le débistrage mécanique de conduit : une débistreuse brise le goudron durci et désencrasse le conduit obstrué, ce qui en fait souvent la solution la plus satisfaisante.

Pour un travail sérieux, rapide et de qualité, il est recommandé de recourir aux services d’un ramoneur agréé qui appartient à des réseaux reconnus.

Le nettoyage

L’entretien d’une cheminée ancienne ou récente passe également par un nettoyage conforme aux règles. Commencez par prélever les cendres du foyer avec une pelle et un seau. Ensuite, passez l’aspirateur pour éliminer les dernières cendres en soulevant peu de poussières. Puis frottez le foyer avec une brosse dure et de l’eau chaude mélangée à un produit nettoyant. Il ne reste plus qu’à rincer le tout à l’eau claire.

Pensez également à nettoyer la vitre de la cheminée avec un chiffon trempé dans un produit de nettoyage de vitre. Terminez le nettoyage de la cheminée par l’entretien des différents accessoires (pince, plaque en fonte, pelle…). Il suffit par exemple de frotter la fonte avec un tampon abrasif et de badigeonner la plaque d’huile.

Isabelle, passionnée par l’univers de la décoration, de l’aménagement intérieur et extérieur, ouvre les portes de son blog pour partager ses idées et recommandations. En experte du DIY, elle vous livre des astuces pour personnaliser votre intérieur et concrétiser le jardin de vos rêves.