Entretien

3 conseils pour remettre en état un parquet abîmé

media remettre conseils parquet abime pour.jpg

Au fil des années, le parquet (aussi robuste soit-il) peut s’abîmer ou tout simplement devenir désuet. Il peut présenter des lames cassées, un bois terne, des rayures… Heureusement, il est tout à fait possible de remettre en état un parquet abîmé. Voici nos conseils.

Le ponçage : une étape essentielle

Également appelé « décapage », le ponçage reste de loin la méthode la plus courante pour rénover un parquet ancien ou abîmé. Vous devez néanmoins savoir que tous les parquets ne peuvent pas être poncés. Cette technique convient surtout aux parquets en bois massifs et contrecollés. Pour poncer un parquet abîmé, vous aurez besoin des accessoires suivants :

  • un disque de papier abrasif ou une bande abrasive,
  • une ponceuse mécanique,
  • une cale à poncer,
  • un ruban adhésif,
  • un masque antipoussière,
  • un aspirateur serpillière,
  • une bâche de protection plastique.

Les papiers abrasifs se déclinent en différents modèles. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous renseigner sur des sites spécialisés. Vous devez en effet choisir le grain du disque de papier abrasif en fonction de l’état de votre parquet.

  • s’il est très abîmé, optez pour un grain de 40,
  • si vous souhaitez obtenir un parquet quasiment neuf, choisissez un grain de plus de 100.

Pour ce qui est des travaux de ponçage à proprement parler, l’idéal est de poncer en suivant le sens des lames. Évitez de rester immobile sur un point, car l’abrasif risque de faire un trou dans le parquet. Dans le cas où le parquet ne présenterait pas une surface plane, procédez à un premier passage suivant le sens contraire des lames.

Remarque : le nombre de passages dépend de l’état de votre parquet ainsi que de sa finition. Un parquet brut requiert par exemple deux passages. Le premier se fera avec un grain de 80 à 100 et le deuxième avec un grain de 120. S’il s’agit d’un parquet avec finition, prévoyez deux à trois passages. Dans tous les cas, une aspiration doit suivre chaque passage.

parquet abîmé

Le polissage pour remettre en état un parquet abîmé

Quand le bois devient finalement soyeux au toucher, vous pouvez appliquer une première couche (toujours en suivant le sens des lames). Cette étape consiste à :

  • rendre dures les fibres de bois,
  • combler les pores.

La finition : une étape incontournable

La finition passe par différents procédés.

Vitrifier son parquet

Utilisez un rouleau vitrificateur pour appliquer la couche de vitrificateur suivant le sens des lames. Cette fois-ci, vous devez suivre le sens de la lumière pour obtenir un excellent rendu. Laissez le parquet sécher. Égrainez ensuite avec un papier adhésif largement fin et aspirez. Pour finir, appliquez une deuxième couche de vitrificateur.

Huiler et cirer son parquet

Mélangez votre huile parquet avant de l’utiliser. Passez la première couche d’huile en utilisant une brosse ou un rouleau. Elle doit être très fine. Vous devez assécher légèrement à l’aide d’un chiffon en coton propre. Égrainez à nouveau et appliquez une deuxième couche. À l’aide d’une cireuse à parquet, appliquez votre cire en deux ou trois couches. Pour que la cire tienne, il faudra appliquer chaque couche toutes les 4 à 6 heures d’intervalle.

Commentaires