Cuisine

Les nouvelles tendances de cuisson

Les nouvelles tendances de cuisson

Depuis des millénaires, les hommes travaillent leur méthode de cuisson. De la grillade à la mijoteuse, en passant par la cocotte, un long chemin a été parcouru. Et ceci, grâce notamment aux multiples techniques pour cuire la nourriture que les grands chefs perfectionnent depuis des lustres. Selon les besoins et les époques, les hommes peuvent préférer certaines méthodes à d’autres. Voici les tendances de cuisson actuelles.

La cuisson sous vide à basse température

Préparer la nourriture sous vide à basse température est une pratique qui tend à se populariser. Elle consiste à cuire au bain-marie un aliment mis sous vide dans un sac. Autrefois, l’apanage des illustres cordons-bleus, cette technique est désormais accessible à tous. Il faut savoir qu’elle requiert généralement un appareil cuisson basse température, un équipement spécifique (thermoplongeurs…) et des principes de base.

Cette manière de préparer a deux effets sur l’aliment cuit. Elle conserve d’une part ses valeurs nutritionnelles et sa saveur. Puis, les relève d’autre part. Elle se base sur les fruits de la mise sous vide des aliments (légumes, poissons, viandes…) pour sublimer leur goût.

La cuisson à l’étouffée ou vapeur

Cuire à la vapeur ou à l’étouffée permet de préserver en partie les arômes, vitamines, acides gras et minéraux fragiles. Non toxique à l’organisme, cette façon de préparer séduit de plus en plus d’amateurs de cuisine. Particulièrement, les personnes désireuses d’assainir leur alimentation en contournant le couple « température-temps », généralement responsable des pertes de vitamines. Pour un meilleur résultat, il est donc conseillé de cuire les aliments à basse température.

Cuire les aliments sur brasero ou en outdoor

Le brasero fait partie des appareils pour cuire les aliments les plus tendances. Selon le modèle choix, il permet de profiter de plusieurs types de cuisson :

  • La plancha: ce modèle marche avec une plaque. Suivant le modèle ou la marque, il peut être livré avec. Dans le cas contraire, on peut lui en adapter une. À condition bien sûr qu’elle soit compatible avec lui.
  • Le grill: la plupart des braseros peuvent faire office de barbecue à bois ou de cheminée extérieure. Les modèles utilisés à cette fin possèdent tous une grille. On peut s’en servir pour des grillades entre amis, collègues, et même en famille.
  • Le four: plutôt rares, les braseros de ce type fonctionnent comme un four. Le plus réputé de cette catégorie est le brasero mexicain.
  • La rôtisserie: cet équipement de cuisine est pratique pour la rôtisserie, mais aussi pour les amateurs de viandes rôties. Avec sa rôtissoire spacieuse, il facilite grandement la tâche à son utilisateur qui n’a plus alors qu’à choisir la taille de broche qui lui convient.

Formidable allié, cet équipement de cuisine peut parfaitement s’adapter à une grande variété de situations. Les consommateurs apprécient d’ailleurs énormément cette caractéristique de l’appareil. Car, elle leur permet de réaliser plusieurs variétés de recettes.

La cuisson au Wok

La technique pour préparer au Wok a également le vent en poupe depuis plusieurs années. Si d’aucuns la préfèrent aux autres techniques, c’est parce qu’elle permet primo de cuire de manière homogène les aliments. Et secundo, d’obtenir une nourriture (légumes, poisson, viande, pizza, pain, gâteau, etc.) saine et diététique. Des avantages qu’elle doit principalement à l’ustensile (Wok) sur lequel elle repose.

Celui-ci, grâce à sa forme spécifique, assure effectivement une excellente répartition de la chaleur. Et ceci, pendant la durée de la préparation. Cette particularité de l’ustensile fait d’ailleurs de lui, l’allié parfait pour limiter sa consommation d’énergie.

En effet, cette technique permet à son utilisateur de réaliser des cuissons à feu vif, accélérées et homogènes. Le tout avec très peu de matières grasses. Résultat, la texture moelleuse ou croquante de l’aliment ainsi que ses saveurs et nutriments sont intacts. Cependant, cette façon de préparer la nourriture est l’une des plus parfumées et savoureuse. Car, elle implique d’habitude l’usage d’aromates, d’épices et d’herbes fraîches.

Les fritures

Cette méthode de cuisson est très utilisée par les fast-foods. Mais pour en faire bon usage, il faut éviter certaines huiles, particulièrement celles qui sont riches en acides gras polyinsaturés. Au nombre de ceux-ci, on peut citer le maïs, le tournesol et le colza. Ces huiles deviennent très vite instables lorsqu’elles sont chauffées à de fortes températures (150-190°C).

Les huiles riches en acides gras saturés comme l’huile de coco sont bien plus adaptées à cet usage. Cette dernière est même la plus recommandée et à juste titre. Mais attention ! Même si cette catégorie d’huile ne produit pas d’AHA (amines hétérocycliques aromatiques), elle génère des AGE (produits de glycation avancés). On peut aussi retrouver des composés toxiques après chaque friture. Il faudra donc éviter d’utiliser le même bain de friture plus de huit fois.

Les nouvelles tendances de cuisson

Passionné par l’art de créer des espaces chaleureux, je partage dans chaque article ma fascination pour le design intérieur et les tendances décoratives, invitant les lecteurs à transformer leur maison en un lieu qui reflète leur personnalité et leur style de vie. Avec une plume inspirante, je m’efforce de guider chacun vers un chez-soi empreint d’harmonie et de caractère.