patine meuble

La Maison Idéale

Toutes les tendances décoration bricolage et travaux actuelles

Bricolage

Comment patiner un meuble ?

patine meuble

Vous avez des meubles anciens que vous adorez, mais qui ne sont plus très actuels ? Pas question pour autant de vous en débarrasser, mais plutôt de les remettre au goût du jour. Pour cela, vous avez certainement pensé à la patine, qui donnera un aspect vieilli mais pas vieillot. Vous ne savez pas forcément comment vous y prendre ? Pas de panique ! Voici justement dans cet article les 5 règles à respecter afin d’offrir à ses meubles une merveilleuse seconde vie grâce à la patine.

Bien choisir les meubles à patiner

Vous pourriez avoir envie de rénover tous vos meubles en bois, sachez cependant que toutes les essences ne se prêtent pas volontiers au jeu de la patine et du décapage. C’est notamment le cas des meubles en bois fruitier. À cause du pourpre contenu dans le bois, la couleur de la patine risque de virer et de ne pas vous offrir le rendu escompté.

Il en sera de même pour le mobilier en bois clair ou en contreplaqué. Le premier devra d’abord être foncé avant de procéder à un travail de patine. Quant au second, la qualité moindre du bois fera qu’il risque de se détacher en cours de patine. Évitez de décaper et de repeindre un meuble en pin par exemple.

Nous vous conseillons donc de ne rénover que les meubles anciens en bois massif noble comme le chêne ou le hêtre. Si vous avez besoin de vous assurer de la qualité du bois, vous pouvez faire un essai sur une petite partie invisible du meuble ancien. Vous pouvez poncer au papier de verre un petit élément pour vérifier la bonne tenue du bois face à l’abrasif et appliquer votre patine afin de tester si le relooking final vous conviendra.

En ce qui concerne le type de meuble à patiner, vous n’avez aucune contre-indication : vous pourrez aussi bien patiner une commode, qu’une console ou des tables de chevet. Et si les gros chantiers ne vous font pas peur, pourquoi ne pas vous lancer dans la patine d’une vieille armoire de famille ?

patiner Meuble

Faire plusieurs essais

La patine est un travail minutieux qui demande une certaine pratique. Évitez donc de vous lancer directement dans un projet de rénovation d’un meuble qui vous est cher. Il sera judicieux de vous entrainer avant afin d’acquérir les méthodes et la dextérité nécessaire au rendu parfait.

Vous devrez vous équiper de plusieurs accessoires de peinture :

  • Un pinceau fin pour les éléments raffiné comme les moulures et autres décors de votre meuble rustique.
  • Un pinceau plus épais pour les ornements plus grossiers ou les tiroirs par exemple.
  • Un petit rouleau pour le plateau du meuble et tout autre élément droit et régulier qui ne présentent aucune difficulté particulière comme pour une table basse par exemple.

De même pour le ponçage, prenez le temps de tester différents grains pour déterminer celui qui convient le mieux au type de bois à patiner. Commencez par le plus fin pour ne pas trop décaper d’un coup et augmentez au fur et à mesure. De cette façon, vous n’aurez pas de mauvaise surprise irrémédiable.

Prendre le temps de sélectionner les couleurs

Tout l’effet de la patine réside dans l’association de deux couleurs. Le contraste doit être visible mais l’effet doit rester naturel. Pour cela, il sera important de bien prendre le temps pour jauger de la teinte idéale en fonction de l’effet souhaité, notamment pour un objectif de rendu cérusé.

Les couleurs choisies ne doivent pas être trop proches sous peine d’un résultat invisible, mais pas trop éloignées non plus au risque de créer un contraste trop important. Il est préconisé de tester les teintes sélectionnées sur une partie non visible du meuble en bois avant d’établir son choix définitif.

Si votre meuble est en bois foncé et que vous souhaitez l’éclaircir, il vous faudra impérativement appliquer une sous-couche avant d’apposer la teinte définitive. Laissez sécher 24 heures entre le moment où vous aurez appliqué la sous-couche et celui où vous commencerez vos travaux de patine.

Ne pas aller trop vite

Réaliser une patine prend du temps, notamment entre les différentes couches de peinture et leurs temps de séchage respectifs. Il faudra laisser sécher au moins 4 heures avant de poursuivre son travail afin que la peinture soit bien sèche à cœur.

Évitez également toute source de distraction pendant vos travaux afin de rester concentré et finissez un élément lorsque vous l’avez entamé pour éviter que les raccords de peinture ne soient visibles.

Il sera préconisé de peindre au calme, dans une pièce éloignée de l’agitation de votre maison. Vous serez alors plus à même d’être détendu et de réaliser un travail de patine de qualité.

Protéger votre patine

Une fois votre travail de patine terminé, il faudra penser à le protéger afin qu’il soit durable dans le temps et ne pas avoir à repeindre votre meuble tous les deux ans. Pour cela, il est nécessaire de réaliser une finition propre et minutieuse. Vous pouvez utiliser un vernis transparent ou une cire incolore spécifique appliquée au chiffon doux, et ce, même si votre meuble est laqué ou déjà verni.

N’attendez pas trop pour réaliser ces finitions au risque qu’elles finissent par passer à la trappe, il en va de la longévité de votre meuble patiné. Appliquez la protection le jour suivant la fin des travaux et renouvelez régulièrement l’opération (deux fois par an est idéal).

Nous espérons que les conseils prodigués dans cet article vous permettront de vous lancer sans trop d’appréhension et de réussir à donner une nouvelle vie à vos vieux meubles grâce à la patine. Pour bien finir votre travail et redonner un peu de modernité à vos meubles anciens, pensez à changer les poignées ! Le choix est vaste et vous pourrez ainsi donner à votre meuble l’aspect final qui vous ressemble.

Bricolage

Comment patiner un meuble ?

patine meuble

Vous avez des meubles anciens que vous adorez, mais qui ne sont plus très actuels ? Pas question pour autant de vous en débarrasser, mais plutôt de les remettre au goût du jour. Pour cela, vous avez certainement pensé à la patine, qui donnera un aspect vieilli mais pas vieillot. Vous ne savez pas forcément comment vous y prendre ? Pas de panique ! Voici justement dans cet article les 5 règles à respecter afin d’offrir à ses meubles une merveilleuse seconde vie grâce à la patine.

Bien choisir les meubles à patiner

Vous pourriez avoir envie de rénover tous vos meubles en bois, sachez cependant que toutes les essences ne se prêtent pas volontiers au jeu de la patine et du décapage. C’est notamment le cas des meubles en bois fruitier. À cause du pourpre contenu dans le bois, la couleur de la patine risque de virer et de ne pas vous offrir le rendu escompté.

Il en sera de même pour le mobilier en bois clair ou en contreplaqué. Le premier devra d’abord être foncé avant de procéder à un travail de patine. Quant au second, la qualité moindre du bois fera qu’il risque de se détacher en cours de patine. Évitez de décaper et de repeindre un meuble en pin par exemple.

Nous vous conseillons donc de ne rénover que les meubles anciens en bois massif noble comme le chêne ou le hêtre. Si vous avez besoin de vous assurer de la qualité du bois, vous pouvez faire un essai sur une petite partie invisible du meuble ancien. Vous pouvez poncer au papier de verre un petit élément pour vérifier la bonne tenue du bois face à l’abrasif et appliquer votre patine afin de tester si le relooking final vous conviendra.

En ce qui concerne le type de meuble à patiner, vous n’avez aucune contre-indication : vous pourrez aussi bien patiner une commode, qu’une console ou des tables de chevet. Et si les gros chantiers ne vous font pas peur, pourquoi ne pas vous lancer dans la patine d’une vieille armoire de famille ?

patiner Meuble

Faire plusieurs essais

La patine est un travail minutieux qui demande une certaine pratique. Évitez donc de vous lancer directement dans un projet de rénovation d’un meuble qui vous est cher. Il sera judicieux de vous entrainer avant afin d’acquérir les méthodes et la dextérité nécessaire au rendu parfait.

Vous devrez vous équiper de plusieurs accessoires de peinture :

  • Un pinceau fin pour les éléments raffiné comme les moulures et autres décors de votre meuble rustique.
  • Un pinceau plus épais pour les ornements plus grossiers ou les tiroirs par exemple.
  • Un petit rouleau pour le plateau du meuble et tout autre élément droit et régulier qui ne présentent aucune difficulté particulière comme pour une table basse par exemple.

De même pour le ponçage, prenez le temps de tester différents grains pour déterminer celui qui convient le mieux au type de bois à patiner. Commencez par le plus fin pour ne pas trop décaper d’un coup et augmentez au fur et à mesure. De cette façon, vous n’aurez pas de mauvaise surprise irrémédiable.

Prendre le temps de sélectionner les couleurs

Tout l’effet de la patine réside dans l’association de deux couleurs. Le contraste doit être visible mais l’effet doit rester naturel. Pour cela, il sera important de bien prendre le temps pour jauger de la teinte idéale en fonction de l’effet souhaité, notamment pour un objectif de rendu cérusé.

Les couleurs choisies ne doivent pas être trop proches sous peine d’un résultat invisible, mais pas trop éloignées non plus au risque de créer un contraste trop important. Il est préconisé de tester les teintes sélectionnées sur une partie non visible du meuble en bois avant d’établir son choix définitif.

Si votre meuble est en bois foncé et que vous souhaitez l’éclaircir, il vous faudra impérativement appliquer une sous-couche avant d’apposer la teinte définitive. Laissez sécher 24 heures entre le moment où vous aurez appliqué la sous-couche et celui où vous commencerez vos travaux de patine.

Ne pas aller trop vite

Réaliser une patine prend du temps, notamment entre les différentes couches de peinture et leurs temps de séchage respectifs. Il faudra laisser sécher au moins 4 heures avant de poursuivre son travail afin que la peinture soit bien sèche à cœur.

Évitez également toute source de distraction pendant vos travaux afin de rester concentré et finissez un élément lorsque vous l’avez entamé pour éviter que les raccords de peinture ne soient visibles.

Il sera préconisé de peindre au calme, dans une pièce éloignée de l’agitation de votre maison. Vous serez alors plus à même d’être détendu et de réaliser un travail de patine de qualité.

Protéger votre patine

Une fois votre travail de patine terminé, il faudra penser à le protéger afin qu’il soit durable dans le temps et ne pas avoir à repeindre votre meuble tous les deux ans. Pour cela, il est nécessaire de réaliser une finition propre et minutieuse. Vous pouvez utiliser un vernis transparent ou une cire incolore spécifique appliquée au chiffon doux, et ce, même si votre meuble est laqué ou déjà verni.

N’attendez pas trop pour réaliser ces finitions au risque qu’elles finissent par passer à la trappe, il en va de la longévité de votre meuble patiné. Appliquez la protection le jour suivant la fin des travaux et renouvelez régulièrement l’opération (deux fois par an est idéal).

Nous espérons que les conseils prodigués dans cet article vous permettront de vous lancer sans trop d’appréhension et de réussir à donner une nouvelle vie à vos vieux meubles grâce à la patine. Pour bien finir votre travail et redonner un peu de modernité à vos meubles anciens, pensez à changer les poignées ! Le choix est vaste et vous pourrez ainsi donner à votre meuble l’aspect final qui vous ressemble.